La Drôme, une provençale très gourmande

Lorsque vous être stressé, un massage est un petit moment de relaxation bien agréable. Pourtant, il existe une autre manière de se détendre lorsque l’on a quelques jours devant soi : un séjour au soleil de la gourmande Drôme provençale. Profitez-en pour venir vous régaler des spécialités et autres délices de cette belle région. Car la Drôme ne se résume pas aux champs de lavande.

Entre nougat de Montélimar, huile d’olive de Nyons et truffe du Tricastin, venez prendre un grand bol d’air et savourez les plaisirs simples des bonnes choses.

La Drôme, une Provençale très gourmande

La Drôme provençale résonne de l’accent chantant du sud de la France. À la fois frontière avec le Dauphiné et porte d’entrée de la région Provence, la voisine du Vaucluse possède des terroirs aussi variés que gourmands. Les produits locaux vous donneront un avant-goût de la gastronomie drômoise. Voyons ce qu’il y a de bon sur les étals des marchés colorés de la Drôme provençale.

L’huile d’olive AOP de la Drôme provençale

Olives noires de Nyons pour huile d'olive de la Drôme provençale

Les oliviers sont le symbole de la Drôme provençale, et plus particulièrement, de la région des Baronnies. Depuis plus de 2 000 ans, ces arbres, symboles de paix, nous offrent leurs fruits noirs pour la fabrication de la célèbre huile d’olive.

Nyons, la capitale des baronnies abrite d’ailleurs un musée consacré à la culture et à la transformation des olives. L’huile d’olive de Nyons, élaborée à partir de la Tanche, bénéficie depuis 1994 d’une A.O.C et depuis 1997, d’une A.O.P Nyons a par ailleurs, été labéllisée « site remarquable du goût ». Vous pourrez ainsi vous promener sur le sentier des oliviers, une belle promenade de 4 km qui vous amènera jusqu’à un point de vue exceptionnel. Des tableaux explicatifs jalonnent le parcours. À la fin de votre balade au sein de l’oliveraie, vous serez incollable sur l’huile d’olive. Prenez le temps de visiter les moulins à l’huile et l’atelier de fabrication des scourtins de Nyons. Rendez-vous ensuite à l’exposition permanente de l’institut du monde de l’olivier.

Vous pourrez également découvrir les Baronnies en voiture au gré des villages aux noms évocateurs : Buis-les-Baronnies, Mirabel-aux- Baronnies ou Mérindol-les-Oliviers, par exemple.

La Drôme provençale et l’emblématique nougat de Montélimar

Le nougat de Montélimar emblème de la Drôme provençale

Le nougat de Montélimar est emblématique de la Drôme provençale. Sucre, blanc d’œuf, vanille, pistaches, mais surtout miel de lavande et amandes issues des amandiers de Provence sont la base de cette irrésistible friandise. Par contre, impossible de trouver le nom de celui à qui on la doit. Le nougat est présent dans la Drôme depuis le 17e siècle, voilà ce dont on est sûr. Il fait partie des 13 desserts qui terminent le repas de Noël. Les grandes nougateries de la ville de Montélimar vous laisseront assister à la fabrication de la friandise, pour mieux vous faire saliver.

Ensuite, direction la boutique !

Le Diamant noir de la Drôme provençale : la truffe du tricastin

Le diamant noir de la Drôme provençale, la truffe du Tricastin

La truffe noire du Tricastin ou Tuber mélanosporum, fait partie de la même famille que la truffe du Périgord. Son terroir englobe 68 communes de la Drôme provençale ainsi que les communes de l’enclave des papes, dont Richerenches. C’est d’ailleurs dans cette dernière commune, qu’a lieu le troisième dimanche de janvier, la messe de la truffe. Cette messe pour le moins particulière est dite en provençal et ceux qui le souhaitent, peuvent donner une truffe en lieu et place de la pièce de monnaie habituelle. Elle précède le marché aux truffes qui a lieu sur la place des remparts de cette ancienne commanderie tenue par les templiers.

Et n’oubliez pas de visiter la maison de la truffe à Saint-Paul Trois Châteaux. Vous saurez tout sur le diamant noir de la Drôme, les chênes truffiers et les rabassiers.

Les abeilles drômoises font leur miel !

Miel de la Drôme provençale

Vous connaissez sans nul doute les vertus bienfaisantes du miel. Ce produit naturel marque de son empreinte les paysages de la Drôme. Vous êtes dans un pays d’apiculture où chaque miel s’imprègne de son environnement. Vous trouverez donc du miel de lavande, du miel romarin ou du miel de châtaigne chez les nombreux apiculteurs de la Drôme provençale. Mais ce pays de gourmands a également su utiliser le miel pour créer d’autres gourmandises. C’est ainsi que vous retrouverez son goût subtil dans le fameux nougat de Montélimar, mais également dans d’autres spécialités locales. Venez par exemple, goûter la Pangée, un gâteau moelleux travaillé avec du miel, mais aussi des amandes et des abricots. Un vrai délice !

Le miel a lui aussi son musée. Sis sur la commune de Comps, juste à côté de l’église romane, il n’est cependant pas toujours ouvert. Renseignez-vous avant de faire le déplacement.

Le Picodon, est le fromage de chèvre du département de la Drôme.

Picodon et figues de pays

Pendant votre séjour en Drôme provençale, prenez le temps de venir à la rencontre de nos agriculteurs. Profitez des circuits organisés de ferme en ferme une fois par an au mois d’avril, ou venez visiter les fermes tout au long de l’année. Les producteurs seront heureux de vous faire découvrir le fameux Picodon de la Drôme, un petit fromage de chèvre à pâte molle en forme de galet.

Cet odorant petit fromage en A.O.P depuis 1983, pourra être crémeux ou piquant, selon son affinage. Affiné plus d’un mois selon la méthode du village de Dieulefit, il offre un peu plus de caractère. De plus, chacun y va de sa recette. Vous trouverez donc au choix, des picodons macérés dans l’huile d’olive, aromatisés d’herbes aromatiques du pays et proposés doux ou fort en bouche.

Les autres gourmandises de la Drôme provençale

La Drôme, aussi provençale que gourmande et généreuse, vous offrira bien d’autres produits du terroir qu’il faut absolument venir déguster. Flânez sur les marchés et rencontrez les producteurs locaux. Ils vous feront goûter les spécialités de la Drôme.

Des produits régionaux qui sentent bon la Provence

En véritable verger de la France pour la production de pêche, de nectarines, de brugnons et d’abricot, la Drôme vous attend avec ses fruits gorgés de soleil. Vous les trouverez aussi sous forme de confitures ou de sirop aux mille saveurs.

Mettez aussi dans votre panier, l’ail de la Drôme cultivé dans la plaine de la Valdaine. Il bénéficie d’une IGP depuis 2008. C’est un des éléments incontournables de la cuisine provençale.

Testez le petit épeautre que les Provençaux cuisinent en soupe, en accompagnement des légumes ou de la viande. Vous le dégusterez également en salade avec les produits locaux : tomates ou poivrons, par exemple.

Laissez-vous tenter par le coco de Mollans-sur-Ouvèze qui fait un retour en force sur les tables de la Drôme où il rend ses lettres de noblesse à la célèbre soupe au pistou.

La Drôme provençale est un pays de vignes. Faîtes un passage chez les producteurs de vin et les vignerons de ce petit bout de Provence et goûter leur production : A.O.C Grignan-les-Adhémar, Vinsobres, Côtes du Rhône et Coteaux des Baronnies valent bien un petit détour. Vin blancs, vin rosés ou vin rouges, les vins drômois accompagnent à la perfection les plats des tables provençales. Les cépages portent parfois le nom de villages perchés, comme Marsanne, classé parmi les plus beaux villages de France. Et si vous souhaitez en savoir encore plus, rendez-vous à l’université du Vin à Suze-La-Rousse.

Et pour finir pourquoi pas une infusion de tilleul des Baronnies  ? Idéale pour une bonne digestion, elle vous prépare tout en douceur pour une bonne nuit.

Les tables gourmandes de la Drôme du Sud

La Drôme possède également de très bonnes tables. Cuisine traditionnelle ou gastronomique, vous trouverez de très bons restaurants au gré de vos balades dans les jolis villages perchés : Grignan, la Bégude de Mazenc, Marsanne, la Garde-Adhémar, Montbrun-les-Bains, Le Pöet Laval ou encore Taulignan. Vous n’aurez que l’embarras du choix.

Mais vous choisirez peut-être d’aller à la rencontre des Drômois et de réserver une table gourmande dans une maison d’hôtes. Vous aurez le plaisir de déguster une cuisine de terroir savoureuse au cœur d’une ancienne ferme ou d’un mas traditionnel.

Sites touristiques et gourmandises

Vous pourrez profiter de votre séjour gourmand dans la Drôme pour découvrir le patrimoine et les activités de ce département situé aux portes de la Provence et des Alpes.

Site incontournable de la Drôme provençale, le palais idéal du facteur Cheval

  • La ferme aux crocodiles de Pierrelatte.
  • L’étonnant Palais idéal du facteur Cheval à Hauterives.
  • Les circuits des jardins de plantes aromatiques, ou chantent les cigales pendant l’été.
  • Les sentiers des fontaines de Montbrun-les-Bains.
  • Partez sur les traces de la marquise de Sévigné et visiter le château de Grignan d’où vous aurez une vue imprenable sur les champs de lavande et les vignobles, mais aussi sur le Mont-Ventoux et les dentelles de Montmirail.
  • Visitez le château de Suze-la-Rousse, un magnifique château féodal cerné par les vignes.
  • Visitez le village médiéval circulaire de la Motte-Chalancon dans la vallée de l’Oulle et poursuivez votre route jusqu’à Rémuzat pour admirer le rocher aux aigles et aux vautours.

Et surtout, prenez le temps. Que ce soit pour un week-end ou des vacances en famille, profitez et parcourez à votre rythme, les hameaux, villes et villages gourmands de cette Drôme, aussi provençale qu’épicurienne.

Le petit mot de Jack. Jack ne passe JAMAIS dans la Drôme sans s’arrêter pour faire le plein de nougat de Montélimar et de confiseries. Le palais des bonbons de Montélimar sur la Nationale 7 est en réalité, un véritable lieu de perdition pour tous les gourmands !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *