Bâtons de randonnée en mode pause

Il est bien loin le temps où les randonneurs se servaient de bâtons de marche récupérés sur le bord du chemin. Alors si malgré tout, quelques-uns continuent à faire perdurer cette tradition, les autres préfèrent s’orienter vers des bâtons de randonnée modernes. Performants, pratiques et légers, ils offrent un réel confort. Alors à quoi servent-ils et comment choisir les bâtons de marche ou de randonnées les mieux adaptés à votre pratique ? Voici nos conseils de débutants.

Les bâtons de randonnée, ça sert à quoi ?

En réalité, les bâtons de randonnée ont de nombreuses utilités. Certaines sont même surprenantes !

Les bâtons de randonnée évitent les chutes.

Dit comme ça, ça peut sembler un peu bête, mais pas tant que ça. En assurant vos pas, ils vous apportent une certaine stabilité et renforcent votre équilibre. La démarche plus assurée, vous limitez les risques de chutes ou de glissades. Et ce d’autant plus que le sol n’est pas très stable, notamment dans notre cas, lorsqu’il est boueux.

Les bâtons de marche préservent vos articulations.

Sur le plat, on ne s’en pas compte, mais à la première descente un peu raide, ça devient une évidence. Les sticks de randonnée servent en fait d’amortisseurs et limitent les impacts. Ils préservent autant les chevilles, les genoux que les hanches. En amortissant les chocs liés à notre poids et éventuellement à celui du sac à dos, ils réduisent la pression exercée sur nos articulations.

Un bâton d’appui pour grimper

En montée, le bâton de rando vous apporte son aide pour propulser votre corps vers le haut. Il vous donne de l’élan tout en soulageant les muscles ischio-jambiers et les quadriceps. En effet, il faut appuyer sur les sticks et pousser afin de hisser corps et sacs à dos, mètre après mètre, jusqu’au sommet. Les montées vous sembleront ainsi bien moins raides. Ce petit coup de pouce est réellement le bienvenu. Il permet de réduire la fatigue musculaire, abaisse le rythme cardiaque et favorise ainsi une meilleure récupération.

Une marche plus régulière

En équilibrant l’effort entre les jambes et les bras, les bâtons permettent de diminuer l’effort. De plus, ils aident à rythmer la marche ce qui contribue aussi à réduire la fatigue.

Ils éloignent les serpents

Nous n’avons certes pas eu le cas, mais cela peut arriver. Un Montagnard croisé sur le chemin nous a indiqué que ses parents et grands-parents utilisaient leur bâton de randonnée en bois, afin de faire fuir les serpents en embuscade sous les rochers. Les vibrations provoquées par les coups donnés au sol les dérangent et ils filent !

Comment choisir ses bâtons de randonnée ?

Les bâtons de randonnée, ou bâtons de marche, font désormais partie de la panoplie du parfait marcheur. Comme nous l’avons vu, ils apportent une aide appréciable en évitant les chutes, en réduisant la fatigue et en protégeant nos articulations. Mais comment faire le bon achat ? Nombre de brins et systèmes de pliage, rondelles, légèreté, poignées et autres, voici les critères qu’il nous a paru important de prendre en compte. Allez, suivez-nous, nous allons vous guider pas à pas dans ce choix finalement pas si simple.

Bâtons de marche et sac à dos

Le nombre de brins pour bâtons de randonnée pliable

Un brin, en langage de randonneur, c’est le nombre de parties qui composent un bâton de randonnée pliable. C’est en fait, ce qui permet de le glisser dans votre sac à dos, ou de l’y accrocher, lorsque vous n’en n’avez pas l’utilité.

Pliable ou télescopique ?

Les bâtons pliables (en Z) sont dotés de deux, trois ou quatre brins, ce qui en fait un accessoire de marche compact. Ils se mettent en place grâce à une corde ou un élastique inséré dans le creux des tubes. Leur longueur, une fois repliée peut ne pas excéder 40 cm pour un bâton de 140 cm par exemple. Il existe aussi des bâtons télescopiques, très légers (parfois moins de 350 grammes les deux) encore plus pratiques. Ils se réduisent d’un seul geste et peuvent comporter jusqu’à quatre brins.

En résumé un bâton de randonnée pliable ou télescopique est tout de même bien pratique. Vous pouvez régler sa hauteur, l’ajuster selon la typologie du parcours (montées, descentes, simple chemin, montagne) et le ranger dans votre sac à dos.

Néanmoins, certains préférerons tout de même le bâton de marche monobrin. Certes, il est très résistant, mais n’est pas réglable et surtout, pas vraiment léger.

Le poids de vos bâtons de randonnée, un critère clé dans votre choix

Le poids de vos bâtons est un des critères les plus importants dans le choix de vos bâtons. En effet, un bâton léger offre une grande maniabilité et vous permet ainsi d’économiser votre énergie. Pour des balades occasionnelles, des sticks en aluminium conviendront tout à fait. Le carbone, ultra léger, emportera les faveurs des randonneurs aguerris.

Le système de verrouillage du bâton

Tous les bâtons de randonnée, qu’ils soient pliables ou télescopiques, sont équipés d’un système de verrouillage (ou système de serrage). C’est ce qui vous permet de régler le bâton à votre taille et de l’adapter au terrain sur lequel vous évoluez. Vous trouverez plusieurs systèmes de réglage.

  • Tout d’abord, le système à clip, parfois commercialisé sous le nom de bloqueur externe. C’est le plus facile et le plus rapide à manier. De plus, il vous permet de visualiser immédiatement si votre bâton est bien bloqué.
  • Vous pourrez également porter votre choix sur un système à vis. Il s’agit d’un système de réglage qu’il faut bien prendre en main. En effet, il faut la serrer suffisamment pour qu’elle maintienne le bâton en position bloquée, mais pas trop pour ne pas risquer de ne plus pouvoir la dévisser par la suite.

La poignée, un critère à ne pas négliger

On n’y pense pas toujours, mais la poignée d’un bâton de randonnée est un critère de choix très important. Matière et forme doivent donc être prises en compte, sous peine de revenir de votre rando ou de votre trail avec des belles ampoules.

La matière

Lorsque vous utiliserez votre bâton de bâton de randonnée, vos mains risquent de transpirer !

  • Les poignées en plastique pourront convenir pour un usage occasionnel, car leur prix avantageux est un atout non-négligeable. Si vous optez pour ce type de poignée, enfilez vos gants de fitness. Ils vous apporteront un confort indéniable, et protégeront vos poignets.
  • Vous choisirez peut-être des poignées en caoutchouc pour votre paire de bâtons. Elles sont plutôt confortables et peuvent être utilisées pour des randonnées un peu longues.
  • Les poignées en mousse ou en liège, sont quant à elles recommandées si vous pratiquez souvent la marche. Elles absorbent la transpiration ce qui assure à vos mains une meilleure prise.

La forme

La forme de la poignée de votre bâton de randonnée est, à vrai dire, un élément important pour votre confort. Vous choisirez entre des poignées droites et lisses et des poignées ergonomiques. Ces dernières ont l’avantage d’offrir une meilleure prise en main. La plupart des poignées sont dotées d’un grip ou manchon, qui maintient la main en place.

Les rondelles de bâton

Pour une randonnée d’été, les rondelles de petites tailles conviendront parfaitement. Elles offrent un bon appui sur les sentiers caillouteux et en terrain-plat. Par contre, si vous pratiquez la randonnée en hiver ou sous des trombes d’eau, investissez dans des rondelles d’un diamètre plus important. Elles éviteront aux marcheurs de s’enfoncer dans un sol détrempé ou trop meuble. En résumé, la rondelle évolue avec la météo et les saisons.

Les rondelles ont l’avantage d’être interchangeables. Vous n’aurez donc pas à investir dans de nouveaux bâtons de marche.

La pointe du bâton

Ici, tout dépend de l’intensité de votre pratique. Si vous pratiquez peu, une pointe en acier pourra convenir. Un embout en acier n’est pas très cher, mais s’use rapidement. Au contraire, si vous êtes un mordu de la randonnée pédestre, optez pour des pointes en tungstène. Elles sont en effet, beaucoup plus résistantes. Elles vous accompagneront ainsi longtemps dans vos randonnées quel que soit votre rythme de marche et les dénivelés.

Les dragonnes

On pourrait penser qu’il s’agit de gadgets, mais pas du tout. La dragonne est en réalité bien utile. En gardant vos bâtons de randonnée accrochés à vos mains, elle évite aux étourdis de les oublier. Ensuite, elle retient vos mains en situation d’appui, et limite ainsi les risques de torsion du poignet. Enfin, elle soulage votre avant-bras et votre coude. Vous choisirez des dragonnes plus ou moins larges et ajustables ou non.

Quelle taille choisir pour ses bâtons de randonnée ?

La taille de vos bâtons de randonnée est capitale. Il est donc important de procéder à leur réglage en fonction de votre taille d’abord, mais aussi suivant le type de terrain prévu.
Afin de calculer la hauteur, ou longueur idéale de votre bâton de marche, multipliez votre taille en centimètre par 0,68.

Prenons Thomas, par exemple. Mon complice pour ce test mesure 1m87. Ce qui donne :

187 centimètre x 0,68 = 127, 16 cm

Pour un bâton à la bonne taille, il devra donc choisir un stick de 1,30 m.

Conseil de la rédaction : lorsque vous commandez, vérifiez que les bâtons sont bien vendus par paire. Il arrive en effet, que certaines marques proposent des sticks pour les randonnées pédestres, à l’unité.

Jack a dit.

Après avoir testé les chaussures de randonnée, puis les chaussettes anti-ampoules, Jack a testé les bâtons de randonnée. Après réflexion, notre choix s’est finalement porté sur un bâton télescopique en fibre de carbone avec dragonnes. Accompagné de Thomas, nous sommes donc repartis à l’aventure sur un sentier proche de celui où nous avions testé les chaussettes. Par contre, le dénivelé était un peu plus « costaud » 🥵.

Nous avons essayé ici de vous indiquer les critères qui nous ont semblé les plus importants pour un confort optimal. Réglables, ajustables, polyvalents, avec poignée ergonomique ou non, tout a été passé en revue. Il ne vous reste ainsi plus qu’à faire votre choix en consultant les modèles de bâtons de randonnée que nous avons sélectionné pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *